Grâce à Mamie, je savais coder avant d’écrire

Juste une petite bluette de fin d’hiver inspirée par un reportage sur France 3 Champagne Ardennes, à Châlon-en-Champagne plus précisément. Delphine y a ouvert il y a 4 ans une boutique multicolore où elle vend des centaines de références de tissu. Delphine ne sort pourtant pas d’une école de stylisme. Elle a été initié par sa grand mère et savait “coudre avant d’écrire” souligne la voix du journaliste. Et voilà ! Classique : les grands parents ont inspiré la descendance. Combien de couturiers, de cuisiniers, de mécaniciens, d’astronomes, de musiciens ou de jardiniers ont hérité de leur passion grâce à la patience et à la générosité de leurs aïeux ?

Alors projetons nous en 2050… Et amusons-nous à imaginer les déclarations de jeunes gens, l’œil brillant : “Grâce à Mamie, je savais coder avant d’écrire”, “Ma passion pour les prothèses connectées, je la dois à Pépé.” Ou encore “mon succès en marketing digital, ça vient tout droit de ma grand-mère”.

Je m’interroge.

Les métiers du digital susciteront-ils autant de vocations héritées qu’ont pu le faire les métiers passés ? Peut-être que les métiers passionnants du digital ne sont pas encore nés…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s